Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

mardi 26 mai 2015

LES CONVERSATIONS STRATÉGIES FERMÉES DE DB CONSEILS


Cette semaine, plusieurs cadres afro-français se sont retrouvés lors de nos conversations stratégiques africaines fermées pour un exercice assez particulier: la production des concepts et nouveaux paradigmes relatifs à la redéfinition d'une vision africaine conquérante du monde. La définition des éléments de passage des Etats africains gestionnaires aux Etats stratèges.

Trois points ont été abordés:
1-Le rôle du silence dans un système gruyère.
  • Qu'est ce qu'un système gruyère ?
  • Ses caractéristiques
  • Ses faiblesses et forces
  • Comment faire des faiblesses de ce système, une force et de ses poins forts, des éléments du renouveau politique ?

Le deuxième point était l'homo-africanus
  • Comment traduire dans les faits, la puissance démographique africaine ?
  • Comment faire du nombre, une puissance agissante ?
  • Comment maîtriser l'économie de la connaissance avec une population de 2.400.000.000 habitants
  • Comment former rapidement et bien les cadres de demain ?
  • Avec quelle superpuissance allons-nous négocier en 2050 ?
Le dernier point était sur la formation dans les fonctions publiques africaines


Nous avons choisit un pays pilote pour tester les solutions dégagées

Première solution
  • mettre en place selon les pays, un écosystème de formation par l'enseignement tertiaire

Deuxième solution

  • développer un réseau de formateurs africains

Troisième solution

  • le réseau d'investisseurs africains pour financer la création d'instituts de formation
Notre première fonction
  • Nous recherchons des cadres pointus dans leur domaine pour des contributions techniques de haut niveau. Nous recrutons les élites, on repère les jeunes prometteurs, on leur assure le soutien des générations précédentes. Pas de politiques, de "manœuvriers" et pas d'affamés. Nos travaux portent sur le long terme et nécessitent un investissement privé conséquent...Nous ne sommes pas un think tank. Nous sommes un source d'influence, de pouvoir, indépendant, créateur de richesses et d'opinion.
Deuxième fonction
  • Nous sommes voués à la production de concepts nouveaux, de paradigmes adaptés capables d'épouser les nouvelles courbes africaines ou de solutions économiques innovantes (recherche à une fin qui n’est ni universitaire ni d’enseignement) et fournissons des solutions relatives au bien commun, sans participer directement au pouvoir politique ni tenter de le conquérir. Notre fonction est donc d'inspiration et d'influence.
Notre dernière fonction est d'être présent dans les médias, 
  • Occuper les plateaux de télévision et les colonnes des revues, fournir des spécialistes capables d’argumenter efficacement sur les nouveaux paradigmes issus de nos travaux, leurs valeurs, leurs idéologies et leurs propositions.

Aucun commentaire: