Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

samedi 9 mai 2015

CONNAISSEZ-VOUS LES RÉSEAUX D'INFLUENCE EN AFRIQUE ?

Le système d’interconnaissance en Afrique francophone
Le réseau d'influence en Afrique



Pour : 
maîtriser les circuits de décision et d’influence (analyse du processus décisionnel, analyse des réseaux, stratégie de réseautage d’affaires, lobbying et impact relationnel,)
mettre en œuvre des actions d’influence et d’orientation des décisions publiques, la défense et représentation des intérêts des groupes et acteurs économiques
établir une cartographie décisionnelle selon vos délais (décideurs, bottin de la décision, listing, fiches multiples), il vous faut maîtriser une chose en Afrique :

Le système d’interconnaissance en Afrique francophone (ce qu’on appelle ailleurs le réseau d’influence)


En Afrique on ne parle pas de réseaux d'influence, mais d'un système d'interconnaissance intercommunautaire. Dans les sociétés d'interconnaissance, on ne parle pas pour informer, on parle pour situer chacun à sa place. Les sociétés d'interconnaissance sont les sociétés communautaires, où, non-seulement tout le monde connaît tout le monde, mais connaît aussi l'ascendance, la parentèle de chacun. Dans ce cadre d'interconnaissance, l'identité de chacun est déterminée par sa position dans la société, qui est connue de tous, et position à laquelle tout le monde participe.
Cette position sociale inclut la position familiale connue de tous ; chacun est connu d'abord comme membre de sa parentèle. Dans ce système, la position de chacun est hiérarchique et donc, chacun participe à la position des autres en prenant la sienne

La matrice d'influence

L'Afrique a pour matrice d'influence, son unité culturelle qui transcende sa diversité du Nord au Sud. Cette unité existe, car les communautés qui habitent différentes régions d’Afrique ont forgé et développé, pendant de nombreux siècles, des principes quasi identiques en ce qui concerne:
  • la gestion des rapports entre personnes,
  • des rapports au temps,
  • des rapports à la vie et à la mort,
  • des rapports au travail et à l’utilisation de ses résultats.
Sur l'ensemble du continent,
  • le groupe,
  • la famille prime sur l’individu, l’âge ou plus exactement,
  • la vieillesse n’est pas considérée comme une déchéance,
  • la parole et l’échange direct sont plus valorisés que l’écriture
Le modèle organisateur

 Par-delà la diversité des pays et régions, ce fond culturel partagé apparaît comme un modèle organisateur et/ou intégrateur, une base d’influence et de connivence. Un système qui organise le pouvoir social et politique de quelqu'un, d'un groupe, qui permet d'agir sur le processus décisionnel, le cours des événements, les choix dans les décisions prises. 
Il correspond à un:  
  • modèle organisateur très répandu en Afrique;
  • modèle qui imprègne très profondément les mentalités actuelles; les cercles de décisions, les lieux de pouvoir et de partage, les lieux de sagesse. Ce modèle a généré un système d'interconnaissance communautaire qui structure les connivences d'intérêts, les solidarités religieuses, les tontines, la relationalité. 

La relationalité
La relationalité dans la mise en oeuvre des conditions d'influence, est une approche intégrative de l’action collective, qui intègre l’Homme et ses intérêts dans la communauté, afin de permettre la circulation des biens, des informations ainsi que l’énergie humaine. Le système d'interconnaissance communautaire dans les rapports de pouvoir et d’influence se présente de la manière suivante :
  • Présidence de la République
  • Premier cercle d'influence
  • Galaxie d'influence
  • Courroie stratégique de transmission des décisions
  • Bénéficiaires de la redistribution sociale 

Schéma du système d’interconnaissance simplifié en Afrique
Quelques explications sur le premier cercle

Clan familial:
Le clan familial permet le contrôle de toutes les autres galaxies d'influence, à commencer par la myriade de conseillers à la présidence

Directeur de cabinet: le directeur de cabinet est le mal aimé des réseaux d'influence. Au cœur de toutes les batailles et conflits d'intérêts il est le guichet unique institutionnel des réseaux d'influence. 

Politique (relation avec les formations politiques, gestion des élus, stratégie, notes d'analyse, plume)
Technocratique (note d'analyse, gestion de dossiers complexes ou sensibles, relations avec des institutions, mise en œuvre et suivi d'initiative politique);
Superintendant (facilitateur, organisateur, gestion d'agenda et communication).

Les compagnons de lutte: 
  • Plus discret, moins remarquable, mais encore influents, les amis de longue date réussissent dans une connivence d’intérêts à préserver leur entrée et pousser les digues invisibles du système d'interconnaissance communautaire.    
Comment développer son propre réseau d'influence économique ?


La tribu est la base en Afrique de l'influence, si on considère la tribu comme étant un groupe social, généralement composé de familles se rattachant à une souche commune, qui présente une certaine homogénéité (physique, linguistique, culturelle). 
    
La communauté en Afrique joue un rôle important dans le partage et la gestion de l'information. L'information n'a pas une valeur marchande, mais fonctionnelle. Cependant, le poids de la communauté dans la société peut inhiber les initiatives individuelles et diluer les responsabilités des individus. En revanche, cela fortifie les liens communautaires et oriente ainsi le choix de l'activité économique des groupes. Elle développe une solidarité qui maintient un contrôle social permettant, la mise en place des réseaux rampants (informel) de connivence d'intérêts économiques, de lobbying, imbus d'une culture de renseignement économique que l'on active en fonction de(s) l'objectif(s).

Le référentiel culturel

Le référentiel culturel peut être considéré comme un atout puissant dans la mise en place d'une connivence intérieure des intérêts privés et publics. Le contrôle social qu'exerce la communauté, le système d’interconnaissance sont des réducteurs d'incertitudes, un puissant filtre des normes donc un vecteur de « codes économiques » ayant une influence décisive pour l'homogénéité du groupe permettant à terme la mutualisation des intérêts des groupes économiques à promouvoir et/ou à défendre.

Notre valeur ajoutée dans la compréhension des réseaux en Afrique
  • Excellente capacité d'analyse TECHNIQUE des complexités locale
  • Bonne maîtrise des référentiels culturels locaux
  • Grande expérience au sein des cercles de décision et au cœur de l'État
Nos atouts
Le réseau
Notre connaissance de l'État franco-africain, fruit de notre expérience
L'expertise 

Nos services

DB CONSEILS vous accompagne dans la compréhension des réseaux d'influence franco-africains, pour mieux développer votre intelligence relationnelle dans le système d'interconnaissance communautaire africain. Notre accompagnement s'articule autour d'un conseil stratégique ensemble, nous diagnostiquons vos préoccupations et au cas par cas, nous vous proposons des solutions sur-mesure adaptées à votre budget et aux réalités locales.


Patrice PASSY


1 commentaire:

gaston a dit…

Très intéressante thématique !