Google+ Followers

Google+ Followers

Google+ Followers

mardi 11 septembre 2012

Avec quelles super puissances l'Afrique francophone va négocier en 2050 ?



A quoi ressemblera l'équilibre des puissances économiques en 2050 ? 
La banque HSBC s'est penchée sur la question et son constat est sans appel : l'avènement des pays en développement aura eu lieu et les nations occidentales en feront les frais. Les États-Unis auront perdu leur statut d'intouchable "hyper puissance", les pays européens dégringoleront du classement des pays les plus riches, certains plus que d'autres, et quelques nations que l'on n'attendait pas réaliseront de progressions spectaculaires.

1er : Chine, 24 617 milliards $ de PIB en 2050
En 2050, les Etats-Unis seront définitivement déchus de leur titre de première puissance mondiale. La Chine, aujourd'hui troisième derrière le Japon, lui aura ravi la place après quatre décennies d'une croissance annuelle supérieure à 4%. Et son peuple ne pourra que s'en réjouir : en quarante ans, le revenu annuel par habitant aura explosé de 625% selon HSBC, pour atteindre 17 300 dollars. Il s'agit de la plus forte progression, devant l'Inde (+540%). 
Rang 2010 : 3
Revenu par habitant en 2010 : 2 396 $
Revenu par habitant en 2050 : 17 372 $
 
2e : Etats-Unis, 22 270 milliards $ de PIB en 2050
Les Etats-Unis, détrônés de la première place des économies les plus riches, pourront s'en prendre à une croissance annuelle anémique anticipée par les experts de HSBC. Lors des quatre décennies à venir, elle s'établira au mieux à 2,1% en moyenne, entre 2040 et 2050, au pire à 1,1% entre 2010 et 2020. Et les Américains ne pourront même pas se consoler avec leur revenu par habitant, qui restera le deuxième plus important derrière le Japon en 2010 comme en 2050.
Rang 2010 : 1er
Revenu par habitant en 2010 : 36 354 $
Revenu par habitant en 2050 : 55 134 $
 
3e : Inde, 8 165 milliards $ de PIB en 2050
Dans quarante ans, le PIB de l'Inde dépassera les 8 000 milliards de dollars et le pays s'installera au 3e rang des économies les plus riches du monde. Entre 2010 et 2050, l'Inde aura donc gagné cinq places dans ce classement, selon HSBC. Mais les Indiens pourront regretter que cette formidable croissance leur profite assez peu. En 40 ans, le revenu par habitant progressera certes de 540%, mais il n'atteindra que 5 060 dollars, le plus faible montant de ces 20 pays les plus riches.
Rang 2010 : 8e
Revenu par habitant en 2010 : 790 $
Revenu par habitant en 2050 : 5 060 $
 
4e : Japon, 6 429 milliards $ de PIB en 2050
L'avenir s'annonce sombre pour l'économie japonaise. D'abord, elle perdra deux places au classement mondial des PIB en 2050, pour s'installer au 4e rang. Ensuite, la progression du revenu par habitant sera la 2e plus faible de ce top 20 des pays les plus riches : +60% contre +110% pour l'Allemagne ou +188% pour le Brésil. Seuls les Etats-Unis font pire : +52%. Malgré cette faible hausse, les Japonais conserveront leur première place des revenus par habitant les plus élevés. Pour l'instant.
Rang 2010 : 2e
Revenu par habitant en 2010 : 39 435 $
Revenu par habitant en 2050 : 63 244 $

5e : Allemagne, 3 714 milliards $ de PIB en 2050
Comme la plupart des pays développés, l'Allemagne perdra quelques places au classement des économies les plus riches d'ici 2050 : moins une place précisément pour s'installer au 5e rang. En revanche, les Allemands pourront se consoler avec leurs revenus par habitant. A 25 000 dollars, ils occupent actuellement la 6e place de ce top20. En 2050, ils atteindront la 3e marche, grâce à une progression de 110% (13e plus forte).
Rang 2010 : 4e
Revenu par habitant en 2010 : 25 083 $
Revenu par habitant en 2050 : 52 683 $

6e : Royaume-Uni, 3 576 milliards $ de PIB en 2050
En 2050, le Royaume-Uni aura perdu sur tous les tableaux. Il chutera d'une place au classement des économies les plus riches, en tombant au 6e rang, et il en perdra 3 au classement des pays au plus fort revenu par habitant parmi les 20 nations qui composeront les futures économies les plus riches. Entre 2010 et 2050, ce revenu n'augmentera que de 79%, soit la 4e plus faible progression. Il faut dire que la croissance annuelle moyenne outre-Manche ne dépassera pas les 2% avant la décennie 2040 -2050.
Rang 2010 : 5e
Revenu par habitant en 2010 : 27 646 $
Revenu par habitant en 2050 : 49 412 $

7e : Brésil, 2 960 milliards $ de PIB en 2050
Plus 2 places au classement des économies les plus riches pour le Brésil qui s'installe ainsi en 2050 au 7e rang, selon les experts de la HSBC. Ces derniers anticipent une croissance annuelle solide pour le pays dans les quarante ans à venir : +3,3% en moyenne entre 2010 et 2020, +2,9% entre 2020 et 2030, +2,9% entre 2030 et 2040 et +2,8% entre 2040 et 2050. Le revenu par habitant, lui, grimpera de 188% à 13 500 dollars, pour se placer à la 17e position.
Rang 2010 : 9e
Revenu par habitant en 2010 : 4 711 $
Revenu par habitant en 2050 : 13 547 $

8e : Mexique, 2 810 milliards $ de PIB en 2050
Les quarante années à venir seront profitables pour le Mexique. D'ici 2050, le pays gagnera 5 places au classement des économies les plus riches du mondes et s'installera ainsi au 8e rang. Le revenu moyen par habitant sera lui multiplié par 3,5 pour s'établir à 21 800 dollars. Mais ce montant ne place le Mexique qu'à la 14e nation sur 20 sur ce critère, alors qu'elle occupe actuellement la 12e position (parmi les 20 pays du classement 2050).
Rang 2010 : 13e
Revenu par habitant en 2010 : 6 217 $
Revenu par habitant en 2050 : 21 793 $

9e : France, 2 750 milliards $ de PIB en 2050
C'est peu dire que la France ne brillera pas dans l'avenir, à en croire les experts de la banque HSBC. En quarante ans, l'Hexagone perdra 3 places au classement des économies les plus riches, la 2e plus forte chute de ce top 20 après l'Italie et à égalité avec l'Australie. Et les Français ne verront croître leur revenu par habitant que de 70%, 3e plus faible progression. Résultat, sur les 20 pays concernés, la France sera le 8e pays au revenu annuel par habitant le plus important contre le 7e actuellement.
Rang 2010 : 6e
Revenu par habitant en 2010 : 23 881 $
Revenu par habitant en 2050 : 40 643 $

10e : Canada, 2 287 milliards $ de PIB en 2050
Le Canada est l'unique nation de ce classement des pays les plus riches en 2050 à conserver la place qu'il occupe actuellement : 10e. En revanche, le pays perdra une place au classement des revenus par habitant. Avec une progression de cet indicateur de 95,5%, pour atteindre les 51 500 dollars, le Canada tombe au 5e rang. A noter : la croissance annuelle moyenne du Canada sera comprise entre 2,1% et 2,6% lors des quatre décennies à venir.
Rang 2010 : 10e
Revenu par habitant en 2010 : 26 335 $
Revenu par habitant en 2050 : 51 485 $

11e : Italie, 2 194 milliards $ de PIB en 2050
Triste record pour l'Italie : elle est la nation qui perdra d'ici 2050 le plus de places au classement des pays les plus riches du monde : moins 5 places pour atteindre le 11e rang. Les Italiens souffriront également au passage. Avec une hausse de leur revenu par habitant de 106% en quarante ans, ils perdront une place sur ce critère, pour atterrir au 9e rang des 20 pays concernés et reste ainsi derrière la France.
Rang 2010 : 7e
Revenu par habitant en 2010 : 18 703 $
Revenu par habitant en 2050 : 38 445 $

12e : Turquie, 2 149 milliards $ de PIB en 2050
Entre 2010 et 2050, la Turquie gagnera 6 places au classement des 20 pays les plus riches. Il s'agit de la 3e plus forte progression. Les Turcs, eux, connaîtront la 6e plus forte hausse de leur revenu annuel moyen par habitant parmi ce groupe de pays: +334% à 22 000 dollars, contre 5 000 dollars quarante ans plus tôt. Cela leur permet d'atteindre la 13e place sur 20 sur ce critère contre la 14e en 2010.
Rang 2010 : 18e
Revenu par habitant en 2010 : 5 088 $
Revenu par habitant en 2050 : 22 063 $

13e : Corée du Sud, 2 056 milliards $ de PIB en 2050
La Corée du Sud est avec le Japon le seul pays d'Asie à perdre des places dans ce classement des pays les plus riches du monde en 2050 : moins 2 rangs pour s'établir en 11e position. En revanche, en quarante ans, la vie quotidienne des coréens devrait s'améliorer. Le revenu par habitant grimpera de 183% pour atteindre 46 700 dollars, soit le 7e plus fort montant (contre le 9e aujourd'hui).
Rang 2010 : 11e
Revenu par habitant en 2010 : 16 463 $
Revenu par habitant en 2050 : 46 657 $
 
14e : Espagne, 1 954 milliards $ de PIB en 2050
Avec un PIB estimé par les experts de HSBC à 1 954 milliards de dollars, l'Espagne sera en 2050 le 14e pays le plus riche au monde. En 2010, elle occupait la 12e position de ce même classement. Ce recul ne se retrouve pas du côté du revenu annuel par habitant. La hausse de 143% anticipée par HSBC permettra aux Espagnols de conserver leur 10e position avec un revenu annuel de 38 100 dollars.
Rang 2010 : 12e
Revenu par habitant en 2010 : 15 699 $
Revenu par habitant en 2050 : 38 111 $
 
15e : Russie, 1 878 milliards $ de PIB en 2050
D'ici 2050, la Russie gagnera deux places au classement des pays les plus riches du monde, en atteignant le 15e rang. Les Russes gagneront également une place en passant en 16e position des habitants au revenu annuel moyen le plus élevé. La Russie sera notamment servie par une croissance annuelle moyenne de 4,2% entre 2010 et 2020 puis de 4% jusqu'en 2040. La décennie 2040-2050 verra, elle, une croissance de 3,3%.
Rang 2010 : 17e
Revenu par habitant en 2010 : 2 934 $
Revenu par habitant en 2050 : 16 174 $
 
16e : Indonésie, 1 502 milliards $ de PIB en 2050
En 2050, l'Indonésie pourra se vanter d'avoir gagné 5 places au classement des pays les plus riches du monde et d'entrer ainsi dans le top 20. En revanche, ses habitants n'auront pas énormément de quoi se réjouir : 2e nation au revenu par habitant le plus faible en 2010 de ce top 20, ils conserveront ce rang en 2050. Et ce alors que le montant aura grimpé de 343% à 5 215 dollars. A noter qu'entre 2010 et 2040, la croissance annuelle moyenne de l'Indonésie sera sans cesse au-dessus des 4,3%.
Rang 2010 : 21e
Revenu par habitant en 2010 : 1 178 $
Revenu par habitant en 2050 : 5 215 $
 
17e : Australie, 1 480 milliards $ de PIB en 2050
En s'installant au 17e rang de ce classement des pays les plus riches du monde en 2050, l'Australie réalise l'une des plus belles dégringolades : moins 3 places, soit autant que la France. Seule l'Italie fait pire : moins 4 places. La chute est moindre en revanche au niveau des revenues par habitant : moins 1 place pour atterrir au 5e rang, avec un revenu de 51 500 dollars, en hausse de 96%. 
Rang 2010 : 14e
Revenu par habitant en 2010 : 26 244 $
Revenu par habitant en 2050 : 51 523 $
 
18e : Argentine, 1 477 milliards $ de PIB en 2050
Trois pays d'Amérique du Sud et centrale sont présents dans ce classement des pays les plus riches du monde en 2050 : le Brésil (7e), le Mexique (8e) et donc l'Argentine, au 18e rang, Mais seule cette dernière perd des places au classement : moins 2 précisément quand le Brésil et le Mexique gagnent respectivement 2 et 5 places. Du côté des revenus par habitant, l'Argentine perd un rang en passant au 12e parmi ces 20 pays les plus riches en 2050.
Rang 2010 : 16e
Revenu par habitant en 2010 : 10 517 $
Revenu par habitant en 2050 : 29 001 $
 
19e : Égypte, 1 165 milliards $ de PIB en 2050
Précaution utile : ce classement des pays les plus riches du monde en 2050 a été produit par HSBC avant les événements qui secouent actuellement l'Egypte. Les troubles actuels vont-ils considérablement freiner sa croissance ou au contraire la démocratisation à venir va-t-elle lui donner un coup d'accélérateur ? L'avenir le dira. Quoi qu'il en en soit, HSBC voyait l'Egypte réaliser un bond spectaculaire au classement : +16 places, la 2e plus forte hausse.
Rang 2010 : 35e
Revenu par habitant en 2010 : 3 002 $
Revenu par habitant en 2050 : 8 996 $
 
20e : Malaisie, 1 160 milliards $ de PIB en 2050
La Malaisie est avec l'Égypte le pays qui se distingue avant tout par sa progression dans ce classement des pays les plus riches du monde en 2050 : +17 places. La Malaisie est ainsi l'un des trois pays avec l'Indonésie est l'Egypte à intégrer ce classement. Et ses habitants ne pourront que s'en réjouir : leur revenu annuel moyen grimpera de 460%, la 3e plus forte hausse de ce top 20.
Rang 2010 : 37e
Revenu par habitant en 2010 : 5 224 $
Revenu par habitant en 2050 : 29 247 $
 
Source
Ce classement provient de l'étude "The world in 2050" publiée par HSBC le 4 janvier 2011. On y trouve le classement des 30 pays les plus riches du monde en 2050, dont 19 sont aujourd'hui des économies émergentes. Dans 40 ans, selon HSBC, ces dernières "seront collectivement plus grandes que les économies développées" et la croissance mondiale s'accélérera grâce à eux.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Les derniers résultats de HSBC sont impressionnants: un bénéfice avant impôts en hausse de 11 %, à 10,4 milliards d'euros.

Vu dans le monde du 31 juillet 2012:
Les scandales de HSBC pour lesquels sont juste présentés des excuses ("Ce qui s'est passé est honteux", reconnaît Douglas Flint, son président.)

La première affaire concerne le fait que la banque aurait blanchi de l'argent entre 2004 et 2010 aux États-Unis et au Mexique. L'affaire a été révélée par un rapport du Sénat américain présenté le 17 juillet.

CARTELS DE LA DROGUE

De grosses sommes, notamment en provenance de cartels de la drogue, sont passées par HSBC, par le biais de comptes ouverts à Miami, en Floride, et enregistrés dans des paradis fiscaux. De l'argent du terrorisme et des financements iraniens auraient aussi transité par l'établissement britannique.

HSBC a reconnu ne pas avoir mis en place les garde-fous nécessaires, contrevenant ainsi aux règles américaines des flux monétaires. Un accord pour éviter les poursuites judiciaires est en négociation avec les autorités aux États-Unis, et la banque a mis pour cela 700 millions de dollars de côté.

La deuxième affaire concerne la vente abusive de produits d'assurance de prêts au Royaume-Uni. Ceux-ci étaient censés couvrir les remboursements de crédits (immobilier, consommation...) en cas de décès ou d'invalidité grave, ou parfois en cas de perte d'emploi.

Mais toutes les banques britanniques, HSBC incluse, ont vendu ces produits très rentables de façon trop agressive. Leurs clients les achetaient souvent sans s'en rendre compte, simplement en cochant une case en même temps qu'ils contractaient un prêt.

CONDAMNÉES À REMBOURSER

Le dernier scandale concerne la vente de produits d'assurance, destinés aux PME, qui couvraient les mouvements des taux d'intérêts. Là encore, les quatre grandes banques britanniques - HSBC, Barclays, Lloyds et RBS - en ont trop vendu et étaient volontairement floues sur les conditions et les risques qui leur étaient liés. Le 29 juin, le régulateur britannique, la FSA, les a condamnées à rembourser leurs clients.

Reste le scandale des taux interbancaires, le Libor et son équivalent européen, l'Euribor, qui a éclaté fin juin quand Barclays a été condamnée pour les avoir manipulés de 2005 à 2009.

HSBC affirme pour l'instant collaborer avec les régulateurs, et ne pas avoir la moindre idée de ce que cela lui coûtera.

Ben voyons.

Les banques préfèrent payer des amendes que modifier leurs comportements; et en plus ils font de la prospective sur l'évolution des Etats, en ayant à l'idée que rien, rien du tout ne sera modifié dans les règles de la finance.... sur le fond.